Violences aux enfants

Un généraliste lutte contre les claques et les fessées  Abonné

Publié le 23/10/2009
À Romainville, en Seine-Saint-Denis, un généraliste a lancé une campagne d’information en partenariat avec la « maison des parents » afin de dissuader les parents de donner des coups aux enfants. Des « violences ordinaires » banalisées mais réelles, selon lui.

Crédit photo : ©FP1

Jusqu’à 80 % des parents frapperaient leurs enfants : 50 % régulièrement et 30 % rarement. Lorsque le Dr Gilles Lazimi évoque ces chiffres, il pense d’abord aux familles dont il est le médecin. Dans sa ville de Romainville, où il exerce depuis près de vingt-cinq ans, d’abord en libéral puis au centre médico-social, il vient de lancer une campagne d’information afin d’inciter les parents à « élever leurs enfants sans violence ». Une vingtaine de grandes affiches-120 sur 160 cm- sont actuellement disposées dans la commune.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte