Un futur inquiétant  Abonné

Publié le 21/05/2010

Il est tentant d’essayer de se transposer dans le futur pour essayer d’évaluer les aménagements à réaliser. Ainsi le médecin généraliste de demain ne sera probablement plus ce monstre de travail qui débute à 7h et termine sa journée à 22 heures. Il partagera son travail avec ses collègues car son souhait sera de travailler dans des regroupements. Il acceptera les diktats des Caisses et limitera ses écrits.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte