C'est arrivé le 17 mai 1768

Un édit sur les prérogatives des chirurgiens

Publié le 17/05/2015

Crédit photo : GARO/PHANIE

Dès la fin du Moyen Age, médecins et chirurgiens n'ont cessé de rentrer en conflit, chacun voulant affirmer ses prérogatives, lettres patentes et édits se succédant pour déterminer les droits des uns et des autres.

Ainsi, en 1544, les chirurgiens obtiennent la même reconnaissance que les universitaires. Mais en 1609, interdiction est faite aux chirurgiens de faire des lectures, privilège des professeurs de faculté. Nouveau retournement de situation en 1635 où un accord est passé entre les docteurs régents et les chirurgiens.

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

L’inscription est GRATUITE. Elle vous permet :

  • d’accéder aux actualités réservées aux professionnels de santé,
  • de recevoir les informations du jour directement dans votre boîte mail,
  • de commenter les articles de la rédaction, de participer aux débats et d’échanger avec vos confrères.

Votre inscription NOUS permet de contrôler le contenu auquel nous avons le droit de vous donner accès en fonction de votre profession (directives de l’ANSM).

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article.

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Soutenez la presse qui vous soutient

Abonnez-vous pour bénéficier de l’accès en illimité à tous les articles.

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)