Un décret pour éviter les ruptures de stock dans les pharmacies

Publié le 02/10/2012

Un décret paru dimanche au Journal officiel renforce la sécurité de l'approvisionnement des médicaments en France, avec l'obligation de couvrir les besoins des patients français et la mise en place de centres d'appel d'urgence. Les laboratoires sont également tenus d'informer tous les trois mois l'ARS dont dépendent les pharmacies en rupture de stock, en mentionnant les destinataires et les quantités fournies. Le décret intervient alors que les ruptures d'approvisionnement ont augmenté depuis 2006. L'encien ministre de la Santé Xavier Bertrand avait en 2011 reproché aux grossistes et aux laboratoires, de vendre à l'étranger des médicaments destinés au marché français où les prix sont souvent plus bas.


Source : legeneraliste.fr