Pollution domestique

Un danger sous-estimé  Abonné

Publié le 11/12/2009
Les résultats de l’enquête CSA réalisée fin septembre à l’initiative du Comité Français d’Observation des Allergies Respiratoires (CFOA) auprès de 1001 personnes

Crédit photo : ©CUSTOM MEDICAL STOCK PHOTO/SPL/P

Réel motif de préoccupation, la pollution intérieure est vécue comme un véritable danger par 61 % des allergiques et 66 % des personnes souffrant de rhinite sévère. Mais paradoxalement, bien que conscientes des risques collectifs de la pollution intérieure, les personnes allergiques considèrent leur domicile comme un refuge : seules 31 % s’y sentent personnellement exposées, et ce même lorsqu’elles sont allergiques aux acariens (36 %) ou lorsqu’elles ont été diagnostiquées par un allergologue (32 %).

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte