Ostéoporose

Un col dangereux pour l’homme Abonné

Publié le 19/06/2009

Depuis l'arrivée des premiers traitements contre l'ostéoporose par biphosphonates en 1996, le nombre global de fractures du col chez les plus de 50 ans a diminué significativement selon une étude américaine.

Les fractures du col chez l'homme sont certes moins fréquentes (2 à 16 % des hommes de plus de 50 ans) et plus tardives (souvent après 70 ans) mais présentent une morbimortalité plus importante que chez les femmes (entre 10 à 14 % à un mois et entre 20 et 30 % à un an) avec des complications, un handicap ultérieur voire le décès. Une fracture du col sur deux chez l'homme serait liée à une ostéoporose secondaire du fait d'une hormonothérapie par exemple contre un cancer de la prostate, une corticothérapie ou de facteurs de risque importants comme l'alcoolisme. Aussi, à l'instar des femmes, des…

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte