Si « Le Généraliste » était paru en juin 1910

Un chapelet d’anecdotes sur Péan, ce grand chirurgien

Publié le 19/06/2015

« Péan opérait un jour chez des commerçants très enrichis. Le gendre du malade, personnage titré, ganté, musqué, tournait autour du chirurgien, faisant son important. En homme érudit qui a pioché sa question, il développait son opinion sur le cas de son beau-père. Il s’agissait d’une fistule à l’anus. Pendant un certain temps, Péan écouta, un peu dédaigneux, le bavard. À la fin, exaspéré, il l’interrompt. “ Mon bon monsieur, dit-il, trempez donc votre doigt dans ce pot de vaseline ; ensuite, vous allez l’introduire dans l’anus de monsieur votre parent.

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

L’inscription est GRATUITE. Elle vous permet :

  • d’accéder aux actualités réservées aux professionnels de santé,
  • de recevoir les informations du jour directement dans votre boîte mail,
  • de commenter les articles de la rédaction, de participer aux débats et d’échanger avec vos confrères.

Votre inscription NOUS permet de contrôler le contenu auquel nous avons le droit de vous donner accès en fonction de votre profession (directives de l’ANSM).

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article.

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Soutenez la presse qui vous soutient

Abonnez-vous pour bénéficier de l’accès en illimité à tous les articles.

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)