« Pour lui »

Un certain regard sur la mort  Abonné

Publié le 30/03/2012
Franck, la quarantaine, marié et père de famille, apprend qu’il est atteint d’un glioblastome incurable. Frappés par cet événement extraordinaire et inadmissible, les siens vont apprendre à célébrer la vie. Pour lui... Entretien avec le réalisateur Andreas Dresen pour ce film intelligent et juste mais jamais larmoyant où de vrais médecins ont accepté de jouer leur propre rôle.

Crédit photo : ©DR

Le Généraliste. Comment avez vous tourné la première scène, où le patient apprend qu’il est condamné ?

Andreas Dresen. Cette scène, je voulais l’éviter parce qu’on l’a vue dans tellement de mauvais drames sentimentaux. Mais il fallait que je la tourne, quitte à la couper, car c’était utile à la mise en condition de mes deux acteurs. J’ai appelé de nombreux médecins. Un seul a accepté. Je l’ai rencontré la veille du tournage. Il m’a dit que ces moments pénibles ne donnaient pas lieu à de fortes réactions émotionnelles : les gens sont sous le choc.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte