Douleur

Un bilan en demi-teinte  Abonné

Publié le 17/12/2010
Alors que les moyens antalgiques sont de plus en plus variés, la prise en charge de la douleur reste en souffrance faute de moyens financiers et humains suffisants.

En matière de douleur, 2010 marquera la fin du 3e plan douleur, avec un bilan qui s’annonce déjà très mitigé. Ainsi, pour le Pr Alain Série, ce 3e plan « n’a pas apporté la réponse attendue par la communauté médicale et les patients douloureux chroniques dont les difficultés persistent. Les délais de prise en charge sont toujours aussi longs et certaines populations spécifiques qui devaient être prioritaires sont encore littéralement délaissées ». A cause notamment d’un réel problème de financement.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte