Alimentation bio

Un bénéfice possible mais à long terme  Abonné

Publié le 23/10/2009
Plusieurs données, plus ou moins récentes, montrent que le bénéfice nutritionnel de l’alimentation bio est minime, voire inexistant, mais l’absence de pesticide pourrait, lui, avoir un impact positif sur la santé à long terme.

Crédit photo : ©BURGER/PHANIE

L’alimentation bio n’a pas d’intérêt nutritionnel pour le consommateur par rapport aux aliments classiques. Cette annonce au cœur de l’été, à l’issue d’une vaste méta-analyse, a fait l’effet d’un pavé dans la marre. Ses auteurs ont passé en revue plusieurs milliers d’études et observé les mêmes teneurs en vitamine C, calcium, phosphore, potassium, fer, nitrates, manganèse, protéines spécifiques de l’aliment, sodium ou encore ß-carotène… dans les aliments bio et dans ceux issus de l’agriculture ou de l’élevage traditionnels. Cette information n’a pourtant rien de révolutionnaire.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte