Turquie: la purge n'épargne pas le principal hôpital militaire d'Ankara

Publié le 02/08/2016
.

.
Crédit photo : Winstonza/CC

Deux semaines et demi après la tentative avortée de putsch en Turquie, la purge atteint désormais les personnels militaires de santé. Des mandats d'arrêt ont été lancés contre près de cent membres du personnel du principal hôpital militaire d'Ankara, dont des médecins, a annoncé mardi un responsable turc. Des raids de la police étaient en cours en mi-journée à l'hôpital Gulhane, le plus grand hôpital militaire des trois que compte la capitale turque, pour y trouver les personnes visées par ces mandats, a précisé la télévision privée NTV.

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

L’inscription est GRATUITE. Elle vous permet :

  • d’accéder aux actualités réservées aux professionnels de santé,
  • de recevoir les informations du jour directement dans votre boîte mail,
  • de commenter les articles de la rédaction, de participer aux débats et d’échanger avec vos confrères.

Votre inscription NOUS permet de contrôler le contenu auquel nous avons le droit de vous donner accès en fonction de votre profession (directives de l’ANSM).

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article.

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Soutenez la presse qui vous soutient

Abonnez-vous pour bénéficier de l’accès en illimité à tous les articles.

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)