Psychiatrie

Troubles bipolaires, pas de vrai répit entre les crises…  Abonné

Publié le 17/02/2017
Au cours de ces 20 dernières années, la maladie bipolaire est sortie de l'ombre, grâce notamment à l'abandon du terme de psychose maniaco-dépressive particulièrement stigmatisant. Pour autant, elle reste une pathologie lourde y compris pendant les périodes intercritiques souvent considérées à tort comme des phases de retour à la normale.
Ouv

Ouv
Crédit photo : GARO/PHANIE

Touchant environ 1,5 million de personnes en France la maladie bipolaire est définie comme l’alternance, de manière aléatoire et cyclique, d’épisodes pathologiques dépressifs et de phases d’excitation maniaque ou hypomaniaque. Entre ces épisodes, les patients connaissent des périodes d’accalmies intercritiques souvent qualifiées d’euthymie.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte