Trop d’IVG «de confort» selon Marine Le Pen

Publié le 08/03/2012

Marine Le Pen est revenue une nouvelle fois sur la question de l’IVG jeudi. Alors que la candidate Front national a déjà dit plusieurs fois qu’elle envisageait de dérembourser l'interruption volontaire de grossesse si la situation budgétaire l'exigeait, elle a déploré sur France 2 que les avortements «les avortements de confort, un terme qui a scandalisé tout le monde alors qu'il est utilisé par les médecins, semblent se multiplier.»Avanat de préciser sa pensée: «Il y avait une femme sur 10 il y a dix ans, il y en a 2 sur 10 aujourd'hui qui se servent de l'avortement comme d'un véritable moyen contraceptif». Marine Le Pen pointe notamment les «avortements répétitifs, c'est-à-dire deux fois, trois fois...» Et, selon elle, cette situation a pour conséquence que «beaucoup de médecins ne veulent plus faire d'avortement, car il y a justement des abus dans ce domaine». «A un moment donné, il faut dire stop», a conclu Marine Le Pen. La secrétaire d'Etat à la Santé , Nora Berra, a jugé jeudi que les chiffres avancés par Marine Le Pen sont «purement fantaisistes» et estime qu’en envisageant de dérembourser les IVG, la candidate du FN va favoriser «le retour des faiseuses d'anges».


Source : legeneraliste.fr