Trisomie : le oui du CNGOF au DPNI

Publié le 29/01/2013

Les gynécologues-obstétriciens se sont prononcés mardi en faveur du nouveau test prénatal de diagnostic de la trisomie 21 à travers le sang maternel, actuellement à l'essai en France, et ont souhaité qu'il puisse être rapidement proposé aux patientes à risques. «On estime que 90 à 95% des examens invasifs pourraient être évités quand le diagnostic prénatal non invasif (DPNI) est rassurant», indique un communiqué du Collège national des gynécologues et obstétriciens français (CNGOF). Le DPNI n'est pas encore autorisé en France où il fait l'objet d'essais cliniques depuis l'an dernier. Il est en revanche disponible en Suisse, en Allemagne et en Autriche.


Source : legeneraliste.fr