Diabète de type 2

Trajenta®, un inhibiteur DPP-4 excrété par le foie  Abonné

Publié le 28/10/2011
La linagliptine (1 c/jour) est éliminée par la bile et l’intestin et non par voie rénale comme les autres inhibiteurs de la DPP-4. Bonne nouvelle pour les diabétiques dont la fonction rénale est altérée.

À mesure que le diabète progresse, le risque de détérioration de la fonction rénale augmente, entraînant une augmentation de la morbidité et la mortalité cardiovasculaires. Environ 45 % des diabétiques de type 2 souffrent ainsi d’insuffisance rénale chronique (IRC) et 20 % supplémentaires ont des marqueurs intermédiaires d’IRC. « Malheureusement, si la créatininémie est davantage dosée par les médecins généralistes, il y a encore des progrès à faire pour le dosage de l’albuminurie… » note le Pr Jean-Michel Halimi (CHU de Tours).

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte