Infectiologie

Traitement de chik  Abonné

Publié le 16/10/2009
La mise au point d’un traitement du chikungunya est faisable si l’on en croit un travail mené conjointement par l’Institut Pasteur, l’Inserm et le laboratoire français du fractionnement et des biotechnologies (LFB).

Crédit photo : ©O. SCHWARTZ, M. SOURISSEAU, MC.

Les chercheurs sont parvenus à démontrer expérimentalement l’efficacité in vivo d’un traitement préventif et curatif contre l’infection due au virus du chikungunya. Ils ont purifié les anticorps dirigés contre le virus qu’ils ont recueillis à partir du plasma de patients guéris et immunisés contre le virus. Ils ont pu constater que ces anticorps étaient capables de bloquer les cellules contaminées et de guérir 100 % des animaux infectés par le virus. « Sérum et anticorps anti-chikungunya ont donc une activité neutralisante vis à vis du virus » indique le communiqué de presse.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte