Toxicomanie: quatre villes réfléchiraient à des salles de consommations supervisées

Publié le 26/07/2010

La mise en place à Marseille d'une salle de consommation supervisée où les drogués pourraient s'injecter des produits sous supervision de personnel de santé, en est au "stade de la réflexion", a annoncé lundi à l'AFP Patrick Padovani, adjoint au maire chargé de ces questions. Lundi dernier, la ministre de la Santé Roselyne Bachelot avait annoncé à Vienne lors de la conférence internationale sur le sida "une concertation avec tous les partenaires concernés et notamment les collectivités locales" sur les salles de consommation supervisées. Des associations avaient affirmé que la ministre leur avait garanti un financement public pour des projets de salles de ce type à Marseille et Paris. Selon le Dr Padovani, trois municipalités -Paris, Lille et Le Havre- seraient en réalité concernées.


Source : legeneraliste.fr