Tous coupables ?  Abonné

Publié le 21/01/2011

C’est la réforme qu’on n’attendait pas. Et que les événements vont finalement imposer. La crise du Médiator va bouleverser la feuille de route de Xavier Bertrand, un ministre qui, - en tout cas, sur les questions de santé - semblait destiné à jouer, sinon les utilités, du moins, pour l’essentiel, les messieurs bons offices. Le premier enseignement que l’on peut tirer de cette affaire est de ce point de vue paradoxalement rassurant. Techniquement et politiquement, Xavier Bertrand donne l’impression de tenir fermement les rênes de la boutique.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte