Touraine à l’ANEMF : un nouveau concours d’internat en 2016

Publié le 23/03/2013

Marisol Touraine a annoncé samedi midi à Tours au Congrès de l’ANEMF (Association nationale des étudiants en médecine de France) le lancement d’un groupe de travail pour revoir de fond en comble les modalités d’organisation de l’Examen Classant National (ECN). Dans un communiqué commun avec sa collègue ministre des Universités, Geneviève Fioraso, la ministre de la Santé a annoncé quelques heures auparavant la mise en place un groupe de travail qui réunit, autour de la commission pédagogique nationale des études en santé, le centre national de gestion, la conférence des doyens de facultés de médecine et l’ANEMF.

Cette initiative à pour but de corriger les dysfonctionnements constatés ces dernières années dans l’organisation de l’épreuve, puis la distribution des choix qui avaient provoqué une vive émotion parmi les carabins. A Tours, devant les étudiants de l’ANEMF, Marisol Touraine a notamment évoqué le caractère "un peu dépassé" du mode d’organisation actuel : "il n’est pas efficace d’enfermer près d’une centaine de correcteurs pendant une semaine", souligne la ministre de la Santé, qui a donc retenu la piste de "l’informatisation des épreuves de l’ECN". Sur cette base, le groupe de travail doit désormais faire des propositions sur de nouvelles modalités d’organisation du concours, tant sur le plan pédagogique que logistique. Les conclusions du groupe de travail permettront "la mise en place des nouvelles modalités de l’ECN pour les épreuves organisées en 2016," annonce Marisol Touraine.

Développer les stages ambulatoires

Face aux carabins, la ministre de la Santé a par ailleurs évoqué longuement la lutte contre les déserts médicaux, un de ses priorités. Elle est notamment revenue sur la nécessité de généraliser les stages ambulatoires pour les étudiants : un forfait d’aide au transports pour les étudiants effectuant ce type de stage sera mise en place en septembre et la ministre se montre ouverte à la proposition de l’ANEMF de développer les stages mixtes "hôpital-ambulatoire". Par ailleurs, elle promet de réfléchir à la possibilité de moduler la durée du Contrat d’engagement de service public (CESP) -bourse d’étude en échange d’engagement d’installation en zones blanches- "notamment pour les étudiants qui le signeraient dès la deuxièpme année d’études."

Enfin, Marisol Touraine s’est largement étendue sur la nécessité d’améliorer les conditions de travail des étudiants. Elle promet de clarifier le régime statutaire des étudiants en médecine avant la fin de l’année et annonce la publication prochaine du décret définissant le niveau Master de la formation en médecine.


Source : legeneraliste.fr