Tour de vis sur l’industrie pharmaceutique Outre-Rhin

Publié le 30/06/2010

Le gouvernement allemand a adopté mardi un projet de loi visant à mettre fin au monopole des laboratoires sur les prix des médicaments, avec pour objectif de réduire ainsi les dépenses des caisses de santé publiques, très lourdement déficitaires. Alors que jusqu'ici, les laboratoires pharmaceutiques fixaient unilatéralement les prix des nouveaux médicaments, le projet de loi adopté jeudi va obliger les laboratoires à prouver que leurs nouveaux médicaments sont réellement innovants. Si le laboratoire échoue à apporter des preuves, le prix du médicament sera fixé de manière contraignante par les caisses. Si le médicament est considéré comme nouveau, le prix sera fixé au terme d'une discussion entre le laboratoire et les caisses publiques d'assurance-maladie. En cas de désaccord, une commission d'arbitrage tranchera. La réforme s’accomagne du gel des prix des médicaments par le gouvernement allemand jusqu’en 2013. Le but est d’économiser jusqu'à 2 milliards d'euros par an.


Source : legeneraliste.fr