THM et cancer du sein, une nouvelle étude à charge  Abonné

Publié le 06/09/2019
17 ans après le coup de semonce de l’étude WHI, une méta-analyse du Lancet confirme le lien entre THM et cancer du sein, quel que soit le traitement utilisé. Des résultats discutables, estiment certains experts français.
sein

sein
Crédit photo : SPL/PHANIE

Depuis l'étude WHI, les publications retrouvant un lien entre traitement hormonal de la ménopause (THM) et cancer du sein se sont multipliées. Une méta-analyse parue dans le Lancet va plus loin en quantifiant le risque pour chaque type de traitement. 

Ses auteurs ont analysé 58 études regroupant 108 647 femmes atteintes d’un cancer du sein dont près de la moitié ayant suivi un THM. Selon leurs conclusions, tous les THM sont associés à un surrisque de cancer du sein, à l'exception des œstrogènes vaginaux topiques.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte