Irlande

Terre sauvage au vent du Connemara…  Abonné

Publié le 09/12/2016
Une côte déchiquetée. Des paysages contrastés. Des montagnes claires s’élevant d’une terre tourbeuse. Des vallées où paissent en semi-liberté des moutons à tête noire. Le ciel, la mer et l’eau des lacs ne semblent faire qu’un. Bienvenue au Connemara !
Horizons

Horizons
Crédit photo : Emmanuel Gabey

Pas un Français ne peut arriver ici sans fredonner la célébrissime chanson de Michel Sardou. « Terres brulées, au vent des landes de pierre » (…). Blottie au fond d’une baie, entre montagne et mer, voilà Clifden, la capitale du Connemara, au centre-ouest du pays. Vu du ciel, un pays moucheté de centaines de lacs, que personne n’a eu la patience de dénombrer…

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte