Tentative de médiation dans le conflit Maudrux-syndicats

Publié le 16/09/2013

Le président de la CARMF Gérard Maudrux a profité du dernier colloque de la Caisse de retraite des médecins, qui a eu lieu samedi dernier à Paris, pour répondre aux critiques des syndicats. « Je suis attaqué. On m’accuse. On dit que l’article 31-32 (du projet de loi sur les retraites qui sera présenté après-demain au conseil des ministres, ndlr) c’est de ma faute ». Les intervenants sont volés à son secours : « Non. Ces articles ne sont pas la conséquence du rapport de l’Igas (qui reproche aux responsables de la Carmf leur gestion du régime de retraite des médecins libéraux, ndlr). L’État impose. Il vous dépossède » a répondu Me Daniel-Julien Noël, président de la Chambre nationale des professions libérales (CNPL) qui a, d’ailleurs, proposé d’organiser une rencontre entre Gérard Maudrux et le président de la CSMF Michel Chassang le second ayant, au début de l’été, réclamé la démission du premier. Le président de la Carmf a accepté d’y participer. « Si en 2012-2013 on s’est pris quatre rapports Igas et trois de la Cour des Comptes, ce n’est pas un hasard. Ils étaient en train de préparer le terrain en générant une rumeur qui sert à justifier les réformes mises en œuvre. Les conclusions des commissions sont téléguidées » a ajouté, de son côté, le président de la caisse d’assurance vieillesse des comptables (CAVEC), Michel Giordano.


Source : legeneraliste.fr