Telex  Abonné

Publié le 02/12/2016

Fractures de fragilité, et après ?  En France, seulement 10 % des patients ont une ostéodensitométrie et 15 à 20 % un traitement antiostéoporotique dans l'année qui suit une fracture de fragilité, selon les données nationales.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte