Syndrome hémophagocytaire sous fingolimod  Abonné

Publié le 22/11/2013

Deux cas de syndrome hémophagocytaire (SHP) d’issue fatale ont été rapportés dans un contexte d’infection chez des patients traités sous fingolimod (Gilenya, Novartis Pharma), un immunosuppresseur sélectif utilisé dans la sclérose en plaque. L’Ansm rappelle l’importance de faire un diagnostic précoce de ce syndrome très rare, afin d’initier un traitement rapide du SHP ou de la pathologie sous jacente (ex : infection virale)

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte