Sur les IJ des hospitaliers, FHF et CSMF sur la même longueur d’onde

Publié le 21/02/2013

Alors que le gouvernement et les syndicats célèbrent l’abrogation prochaine du jour de carrence des focntionnaires en cas de maladie instauré en 2011 par le précédent gouvernement, la Fédération Hospitalière de france (FHF) émet une tonalité dissonnante. Son président, Frédéric Valletoux, a déploré jeudi cette future suppression, car ce dispositif, dit-il, avait produit «des effets immédiats» en matière d'absentéisme dans les hôpitaux. Le maire de Fontainebleau a indiqué sur Europe 1 que l'économie pour l'hôpital avait été «aux alentours de 70 millions d'euros» depuis l'instauration par le gouvernement Fillon de ce jour de carence, non indemnisé. Pour une fois sur la même longueur d’onde que la FHF, la CSMF reprend la balle au bond et citant les estimations de la fédération estime qu’à travers cette mesure, «le Gouvernement donne un signal très négatif au moment où il engage une nouvelle réforme du système de santé. D’un côté, il pratique une politique punitive, imposant toujours plus d’économies à des soins de ville pourtant vertueux en terme de dépenses, et de l’autre, il délivre une prime aux déficits des hôpitaux.»


Source : legeneraliste.fr