Sclérose en plaques

Suivi multidisciplinaire  Abonné

Publié le 03/04/2009
L’évolution imprévisible et la diversité clinique de la sclérose en plaque en rendent le suivi particulièrement délicat.

En dehors des complications iatrogènes, les complications les plus fréquentes, influant la qualité de vie du patient, sont la fatigabilité motrice et intellectuelle, les troubles cognitifs, le syndrome anxio-dépressif, la spasticité, les troubles de la sensibilité, les troubles sphinctériens, sexuels, l’immobilisation prolongée… Les troubles anxio-dépressifs sont à dépister et traiter le plus tôt possible. Deux complications plus redoutables encore sont la progression du handicap avec les poussées potentiellement sources de séquelles, et la progression de la maladie.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte