Suicides : la crise affecte particulièrement les hommes

Publié le 17/09/2013

Au lendemain de la journée mondiale de prévention du suicide, une étude du BMJ confirme après d’autres ces derniers mois le lien entre difficultés économiques, chômage et suicides. Ce travail s’est penché sur l’impact de la crise de 2008 sur les taux de suicides observés en 2009 dans près 54 pays. En se basant sur les données de la période 2000-2007, les chercheurs des universités de Hong Kong, Oxford et Bristol retrouvent 4884 suicides en excès dont 344 en France. Dans tous les pays, les hommes sont davantage touchés, avec une hausse allant de 4,2% à 6,4% (contre seulement 2,3% au maximum pour les femmes). Par ailleurs, la hausse observée semble corrélée à l'ampleur de l'augmentation du chômage, avec une croissance plus importante dans les pays ayant de faibles niveaux de chômage avant la crise.

Pour les auteurs, « cette augmentation des suicides pourrait bien être la partie émergée de l' iceberg de la détresse émotionnelle liée à la récession puisque pour chaque personne décédée par suicide environ 30-40 font des tentatives d’autolyse ». De plus, pour les 20 pays européens disposant de données pour 2010, une augmentation encore plus importante des suicides en population masculine a pu être objectivée par rapport à 2009 (+10,8%). Et de plaider pour une « action urgente »


Source : legeneraliste.fr