Suicide à la cpam de Montpellier

Publié le 02/03/2012

Un quinquagénaire a été retrouvé pendu mercredi soir dans son bureau de la Caisse primaire d'assurance maladie, à Béziers, après avoir laissé une lettre où il accuse le directeur de la CPAM de l'Hérault d'être à l'origine de son geste. «Ce geste est la conséquence de ce que je vis au quotidien depuis deux ans. C'est pourquoi j'accuse (le directeur de la CPAM) de m'avoir pourri mes deux dernières années de vie sans me laisser la moindre chance de survie», a écrit cet homme de 51 ans, dans un long courrier reçu jeudi par le quotidien Midi Libre. Le désespéré reproche notamment à son directeur, Claude Humbert, de l'avoir «mis dans un placard à son arrivée il y a deux ans», il dit avoir été «tué professionnellement et détruit psychologiquement». Suite à ce drame, les locaux de la cpam devaient être fermés jeudi et vendredi et une cellule de soutien psychologique a été mise en place.


Source : legeneraliste.fr