Stimulateur de moelle  Abonné

Publié le 27/03/2009

Crédit photo : ©PRIMAL/PHANIE

Parkinson. Supprimer les troubles de la motricité de la maladie de Parkinson grâce à un stimulateur médullaire, c’est possible…chez la souris. Des chercheurs de l’Université de Duke (Etats-Unis) viennent de publier leurs résultats spectaculaires dans Science et la nouvelle à aussitôt fait le tour du monde. D’abord parce qu’il s’agit d’une méthode beaucoup plus simple que la stimulation profonde qui est utilisée avec succès en France depuis une quinzaine d’année.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte