Statines : HAS et Leem s’inscrivent en faux contre les critiques du Pr Even

Publié le 14/02/2013

Paru ce jeudi, le livre du Pr Philippe Even «La vérité sur le cholestérol» promet encore de faire couler beaucoup d’encre. Après un guide controversé publié en septembre, le pneumologue tire, une fois de plus, à boulets rouges sur la prescription «exagérée» selon lui des statines, notamment le Tahor et le Crestor. Pour l’ex-Doyen de Paris-Necker, «le cholestérol est un business permettant à l’industrie pharmaceutique d’encaisser sans raison 2 milliards d’euros par an, vendant abondamment des médicaments de la classe des statines». Une accusation qui n’est pas du goût de la Haute autorité de santé (HAS) qui n’a pas tardé à lui répondre dans un communiqué publié le même jour. Si l’instance admet un certain mésusage des statines en France, elle rappelle cependant qu’une étude parue en 2010 a procédé à l’analyse critique de l’utilisation des statines dont les résultats attestent que ces médicaments ont «une place dans la prise en charge de certains patients car elles sont associées à une baisse de la mortalité totale d’environ 10% et du risque de survenue d’un accident cardio-vasculaire (infarctus du myocarde notamment)». Dans ses avis, elle rappelle qu’elle a également insisté sur le fait qu’en prévention secondaire «l’intérêt des statines est indiscutable». Le Leem (Les industries du médicament) a de son côté fait savoir que le livre du Pr Even était une succession de «contre-vérités» et semait «le doute sur les dangers du cholestérol et sur l’utilité de sa prise en charge médicamenteuse». «L’auteur prend le risque de conduire des malades à arrêter de leur propre initiative des traitements qui leur sont nécessaires», peut-on lire dans leur communiqué publié jeudi matin. Un avis que partage également la HAS qui dénonce une attitude irresponsable.


Source : legeneraliste.fr