Dysfonction érectile

Spedra®, au plus près de la physiologie normale  Abonné

Publié le 11/04/2014
Nouvel arrivé dans la famille des IPDE5, l’avanafil (Spedra®) est caractérisé par son action rapide et prolongée et par sa forte affinité pour sa cible, la phosphodiestérase 5.

Depuis 1998, date de la mise sur la marché du sildénafil – premier inihibiteur de la phosphodiestérase de type 5 –, suivi du vardénafil et du tadanafil, la prise en charge de la dysfonction érectile n’ a cessé de progresser.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte