Dr Vincent Hélis*

Son secret : la campagne  Abonné

Publié le 23/09/2011

Moi, un généraliste heureux ? Oui, à n’en pas douter. Ma génération a eu la chance d’arriver à un moment où elle pouvait avoir le choix de son lieu installation. J’en discutais justement il y a peu avec le président du conseil départemental de l’Ordre. Cela a été certainement plus difficile à l’époque pour la génération de celles et ceux qui ont aujourd’hui aux environs de 60 ans. Quant au quotidien de notre pratique, c’est la diversité de ce qu’on voit et de ce qu’on fait qui me satisfait le plus. J’exerce en milieu semi-rural.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte