Dr Marie-France Gérard*

Son secret :du temps pour réfléchir  Abonné

Publié le 23/09/2011

« Oui, je suis toujours heureuse d’être généraliste, mas ça devient de plus en plus dur de continuer à l’être. Quand je regarde dans le rétroviseur, mes souvenirs d’installation, déjà à Vicherey et déjà en groupe, correspondent à une vraie période d’enthousiasme et plaisir. Nous n’étions à l’époque pas aussi nombreuses à être femmes médecins. Nous pensions alors pouvoir apporter un plus aux patientes, aux enfants, avec une approche différente de celle de nos homologues masculins.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte