Six patients en procès contre une médecin mésothérapeute

Publié le 26/02/2013

Six patients infectés par une bactérie après des séances de mésothérapie ont demandé lundi à la justice de condamner le médecin qui avait effectué des injections en nettoyant le pistolet avec de l'eau du robinet. Ces patients, cinq femmes et un homme, demandent chacun entre 100.000 et 150.000 euros de dommages et intérêts à la généraliste parisienne et son assureur, selon leur avocat, Me Emmanuel Ludot. «Ce n'est pas le procès de la mésothérapie, mais de la mésothérapie sale», a déclaré Me Ludot à l'issue de l'audience.L'avocate de la généraliste, Me Angélique Wenger, a expliqué aux juges que la bactérie vient du circuit où l'eau avait stagné. Elle a souligné qu'à l'époque des faits, en 2006-2007, le "risque infectieux" n'était "pas connu". La généraliste mésothérapeute s'est par ailleurs retournée vers le distributeur du matériel. Mais l'avocat de ce dernier, Me Philippe L'Hoiry, a souligné que le médecin «doit respecter les règles d'hygiène et d’asepsie», se référant au Code de déontologie, estimant que la responsabilité de la généraliste est «pleine et entière». Le tribunal a mis son jugement en délibéré au 15 avril.


Source : legeneraliste.fr