Sida, trisomie, Inde et Mali : le bilan humanitaire de Valérie Trierweiler

Publié le 26/01/2014

Crédit photo : DR

C’est donc en simple citoyenne que Valérie Trierweiler va se rendre en Inde lundi. En dépit de l’officialisation de sa rupture avec François Hollande, le voyage de l’ex-première dame est en effet "maintenu", a confirmé samedi l'ONG Action contre la faim (ACF), qui souligne que Valérie Trierweiler la soutient depuis mai 2011, soit bien avant l’arrivée de François Hollande à l’Elysée.

Elle doit visiter l'hôpital de Bombay où ACF a un programme d'aliments thérapeutiques nutritionnels pour enfants sévèrement mal nourris et assister à une session de formation du personnel médical, puis à un déjeuner de levée de fonds avec des femmes de chefs d'entreprises locaux. Un dîner de charité est prévu ensuite à l'hôtel Taj Mahal.

En 18 mois de présence à l’Elysée, la compagne du président de la République a endossé d’autres missions caritatives, parfois dans le domaine sanitaire. A Noël dernier, elle avait encore accompagné le président pour une visite des enfants malades à l’hôpital pédiatrique Robert Debré. Il y a un an, elle s’était aussi rendue à la maternité du centre hospitalier de Saint-Denis à l'occasion de la Journée internationale des femmes. Ce n’était pas la première initative de la première Dame dans le champ médico-social : en novembre 2012, elle avait reçu avec Marisol Touraine de jeunes trisomiques à l’Elysée, une cause sur laquelle elle était particulièrement investie. Et en janvier 2013, elle avait honoré de sa présence de diner de la mode du Sidaction.

Enfin, en plein conflit au Mali, la première dame s’était rendu sur place à l’hôpital de Gao. Depuis septembre 2012, elle était aussi devenue "ambassadrice" de France Libertés, la fondation Danielle Miterrand.

Parmi les réactions à la séparation du couple présidentiel, on citera à ce propos le tweet de Jean-Luc Romero, président d’Elus locaux conrte le Sida : "Mon affection indéfectible pour Valérie Trierweiler. Rien n'effacera la 1ère dame investie avec passion dans bien des causes humanitaires".


Source : legeneraliste.fr