Sevrage tabagique: Pfizer défend Champix®

Publié le 05/07/2011

Alors qu’une étude publiée lundi dans la revue scientifique Canadian Medical Association Journal (CAMJ)affirme que le médicament de sevrage tabagique Champix® présente des risques cardio-vasculaires, le laboratoire Pfizer défend son produit. Selon cette étude effectuée sur 8.000 personnes, l'utilisation de la molécule varenicline (commercialisée sous les noms de Chantix® ou Champix® en France) «est associée à un risque accru de 72% d'hospitalisation pour accident cardio-vasculaire grave comme une attaque ou une arythmie cardiaques».

Pfizer a aussitôt répliqué à ces accusations en critiquant la méthodologie de l'étude, notamment «la façon dont les accidents cardiovasculaires ont été comptés et classés». Réaffirmant sa confiance dans le Champix®, Pfizer a souligné que le taux d'accidents cardiovasculaires décelé dans cette étude était de 1,06% avec la varenicline, contre 0,82% avec un placebo.

Le mois dernier, la FDA américaine avait ordonné au laboratoire Pfizer de modifier la notice du Chantix/Champix pour qu'il soit contre-indiqué aux patients souffrant de problèmes cardiaques. La FDA a ordonné que le laboratoire procède à plusieurs études cliniques croisées où seraient prescrits Chantix® et placebo à des groupes de patients différents. Le médicament vendu dans près de 90 pays est utilisé par sept millions d'Américains.


Source : legeneraliste.fr