Lucie Ginoux, 28 ans*

« Seul, juste après l’internat, c’est assez effrayant ! »  Abonné

Publié le 15/10/2010

« Je ne me souviens pas que dans ma promo, il y ait eu beaucoup d’internes qui envisageaient une installation en solo », raconte Lucie Ginoux. Il faut dire qu’au sortir de l’internat, c’est assez effrayant. Et pour Lucie aussi l’exercice de la médecine générale se fera en groupe. Comment le conçoit-elle ? « Un regroupement avec trois-quatre généralistes me conviendrait plutôt bien. Mais le travail en maison de santé, du moins d’après ce que j’en entends, pourrait aussi me séduire. Il faut que j’étudie la question ».

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte