Sérieux, s’abstenir...  Abonné

Publié le 16/12/2011

C’est avec stupeur que nous avons appris qu’une élue proposait de résoudre le problème de la désertification en milieu rural par une solution peu conventionnelle : les remplacer par des vétérinaires.

Cette annonce aurait pu faire l’objet d’une émission humoristique, mais malheureusement, le contexte où cette proposition a été effectuée n’est pas le même.

Au-delà de cette « solution », se pose la question du sérieux actuel de nos politiciens.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte