Sept salariés sur dix souffrent de troubles musculo-squelettiques

Publié le 13/08/2010

Près de sept salariés sur dix (72%) déclarent ressentir au moins une douleur liée aux troubles musculo-squelettiques (TMS), révèle un sondage CSA pour l'Agence nationale de l'amélioration des conditions de travail (Anact). Les TMS, qui représentent 80% des maladies professionnelles reconnues, affectent notamment le dos (50%), l'épaule et la nuque (45%), le poignet (25%), le genou (17%) et le coude (16%). Douleurs articulaires, gênes fonctionnelles... 22% des personnes atteintes parlent de souffrances insupportables ou fortes, 52% la jugent modérées, et 25% faibles. De même, ils sont 14% à dire que cette douleur les gène «beaucoup», 51% «un peu». 35% ne sont au contraire «pas tellement» ou «pas du tout» gênés. Le lien avec le travail est évident pour une majorité d'entre eux : ainsi, un quart des personnes souffrant de TMS juge que ces douleurs sont «totalement» liées à leur activité professionnelle, et 52% «en partie». Une majorité des personnes souffrant de TMS se disent confrontées à une organisation du travail pouvant générer du stress: elles sont 74% à dire qu'elles sont souvent obligées de se dépêcher dans leur travail, 58% se disent souvent débordées et 50% qu'elles doivent souvent faire face à des aléas, des incidents ou des dysfonctionnements.

Enquête réalisée du 29 mars au 3 avril par téléphone, auprès de 1.002 salariés actifs français occupés âgés de 18 ans et plus, selon la méthode des quotas

Source : legeneraliste.fr