Selon le gouvernement Japonais, pas de danger pour la santé au-delà de la zone d’exclusion

Publié le 16/03/2011

Les radiations au-delà de la zone d'exclusion de 20 km autour de la centrale nucléaire de Fukushima «ne posent pas de danger immédiat pour la santé», a déclaré mercredi le porte-parole du gouvernement japonais, Yukio Edano. «Les radiations autour de la centrale nucléaire de Fukushima sont à un niveau stable», a ajouté Yukio Edano. Il a précisé que le niveau de radiation relevé "près de la centrale" était de 1.500 microsieverts (soit 1,5 millisievert) par heure. Le niveau de radiation normal est d'environ 0,035 microsievert par heure.

Ce sprécisions ne semblent guère rassurer les pays «voisins» du Japon. L’Agence France Presse fait état d’achats massifs d’iode dans l’extrème-orient russe. A Vladivostok, à 1.000 km de la centrale nucléaire japonaise accidentée, les Russes achètent frénétiquement des médicaments à base d'iode et des appareils pour mesurer la radioactivité, malgré, là encore, l'assurance des autorités que la contamination ne les touchera pas.


Source : legeneraliste.fr