Sécurité sanitaire : le président du Leem fait trois propositions

Publié le 25/02/2013

A la veille d’un débat sur la sécurité sanitraire du médicament organisé mardi à l’Assemblée Nationale, à l’initative des députés verts, le président du Leem (Les entreprises du médicament) suggère trois propositions concrètes. Dans une lettre adressée aux députés, Hervé Gisserot estime que «les procédures de contrôle françaises peuvent encore être renforcées dans trois domaines: la recherche, l'épidémiologie et la surveillance post-AMM». En matière de recherche, l'industrie appelle à favoriser les recherches sur les «marqueurs de toxicité» dans la phase de développement des nouveaux médicaments. Dans le domaine de l'épidémiologie, le Leem souhaite un accès aux bases de données de référence collectées au plan national, comme celles des remboursements de l'assurance-maladie. Enfin, pour la surveillance des médicaments déjà sur le marché, les fabricants soutiennent «la nécessité d'améliorer le système de notification» des incidents dans le cadre de la pharmacovigilance.


Source : legeneraliste.fr