Sécurité : la CSMF s’impatiente

Publié le 26/01/2013

Après l’agression d’une médecin généraliste aux Mureaux, les généralistes de cette localité sensible des Yvelins ont décidé d’une Journée santé morte vendredi 1er février prochain. De son côté, la CSMF a été reçue vendredi 24 janvier au Ministère de l’Intérieur pour faire le point de l’application du protocole sur la sécurité des médecins qu’elle avait signée en 2010 avec la place Beauvau. Le syndicat de Michel Chassang rappelle que ce protocole «devait être décliné localement dans tous les départements et les préfectures devaient rentrer en relation avec les représentants locaux des syndicats médicaux.» Et la Conf’ estime que «le déploiement de ces mesures reste encore insuffisant, même si de réelles avancées ont eu lieu». notamment, selon elle dans le Val de Marne et la Seine Saint Denis, «où un "bip" est en train d’être proposé à tous les professionnels de santé pour donner l'alerte en cas d'atteinte à leur sécurité.» Au cours de ce rendez-vous, la CSMF a demandé «la distribution urgente de ces boitiers d’alerte à tous les médecins libéraux exerçant dans les zones sensibles et à tous les effecteurs de la PDS.» Et elle insiste pour que le guide sur la sécurité des professionnels de santé soit distribué plus largement. Ce n’est pas la première fois que la CSMF relance le ministère de l’Intérieur sur ce sujet.


Source : legeneraliste.fr