Sécurité: la CSMF menace d’un "droit de retrait" des médecins

Publié le 23/11/2011

La CSMF a dénoncé mardi l'"inertie" des pouvoirs publics après la publication du rapport annuel de l'Observatoire national de la délinquance et des réponses pénales (ONDRP) qui met en évidence "une très forte hausse des violences contre les médecins". Dans un communiqué, la CSMF rappelle que "le nombre d'agressions enregistrées est passé, de 512 en 2009 à 920 en 2010, soit une augmentation de 80%". Depuis, un protocole sécurité a été signé début 2011 sous l’égide du ministère de l’Intérieur. Mais selon la CSMF qui dénonce l'inertie des pouvoirs publics, la sécurité des médecins continue de se dégrader. Le syndicat de Michel Chassang demande "la tenue d'une réunion urgente entre les syndicats médicaux et les ministères concernés pour dresser le bilan des mesures concrétisées et décider les actions nouvelles qui s'avèrent nécessaires." A défaut, la CSMF "prévient le gouvernement qu'elle n'hésitera pas à appliquer aux médecins libéraux le même droit de retrait que celui des conducteurs de bus ou de trains".


Source : legeneraliste.fr