Sécu : les Portugais vont devoir casquer

Publié le 08/11/2014

La Cour constitutionnelle du Portugal a validé mercredi une hausse des cotisations d'assurance maladie des fonctionnaires et des retraités du service public, mesure d'austérité contestée du premier budget rectificatif pour 2014 adopté en février par le Parlement portugais. Les juges de la plus haute juridiction du Portugal ont estimé que le passage de 2,5% à 3,5% du taux de ces cotisations n'était "pas contraire à la constitution", selon une décision citée jeudi par l'agence de presse Lusa. Le rejet du dispositif, appliqué depuis le mois de juin, aurait provoqué un trou d'environ 130 millions d'euros dans le budget 2014, selon la presse portugaise.

La mesure avait donné lieu à un bras de fer, en mars, entre le Président portugais Anibal Cavaco Silva, qui lui avait opposé un veto, et le Premier ministre Pedro Passos Coelho (photo) qui avait décidé de la présenter une seconde fois aux députés, alors que les deux hommes appartiennent au même parti de centre droit. Les hausses des cotisations avaient été finalement promulguées par le Président en mai. Les partis d'extrême gauche avaient alors saisi la Cour constitutionnelle.


Source : legeneraliste.fr