Sécu : les frontaliers veulent garder leur liberté de choix

Publié le 16/11/2013

Quelque 450 à 500 personnes ont pris part samedi dans quatre départements voisins de la Suisse à des "opérations escargot", pour réclamer le maintien du droit des frontaliers à choisir une assurance privée pour leur couverture maladie. Les frontaliers résidant en France et travaillant en Suisse avaient jusqu'à présent un "droit d'option" pour couvrir leurs frais de santé, c'est-à-dire le droit de choisir entre le système suisse, l'assurance maladie française ou une assurance privée, souvent moins onéreuse. Mais à partir du 1er juin 2014 ce ne sera plus possible.


Source : legeneraliste.fr