Sécu à l’équilibre: Bertrand et Pécresse y croient

Publié le 26/10/2011

Valérie Pécresse, Xavier Bertrand et Roselyne Bachelot sont tour à tour venus défendre mardi à l'Assemblée nationale le budget de financement de la sécurité sociale en soulignant que "l'équilibre de l'assurance-maladie était désormais à portée de main". "Le déficit permanent appartient au passé! Avec deux ans d'avance, c'est le budget du rétablissement en marche", a déclaré la ministre du Budget Valérie Pécresse en rappelant que "quelles que soient les évolutions, la France tiendra ses engagements". Valérie Pécresse et Xavier Bertrand se sont appliqués à démontrer que pour atteindre l'objectif de dépenses d'assurance maladie (Ondam) de 171,8 milliards d'euros (+2,8%) en 2012, il serait nécessaire de faire 2,2 milliards d'économies. Les efforts d'économies, ont-ils rappelé, porteront en priorité sur les produits de santé, notamment avec une mise à contribution de l'industrie pharmaceutique (660 millions d'euros), l'amélioration du système de soins notamment en milieu hospitalier (450 millions) et la modification du mode de calcul des indemnités journalières d'arrêt-maladie (220 millions). Mme Pécresse a justifié cette mesure d'ordre réglementaire, très contestée par de nombreux députés, y compris UMP, en soulignant que les 220 millions d'économies ainsi réalisées ne représentaient que 3% des 6,6 milliards de dépenses d'arrêts-maladie. Elle a également fait valoir que "l'effort pèsera à 77% sur les entreprises". "Si nous ne savons pas intervenir sur les dépenses, nous ne saurons pas garantir un Ondam à 2,8%!", a lancé de son côté M. Bertrand.


Source : legeneraliste.fr