Sécu : le cauchemar de Didier Tabuteau  Abonné

Publié le 29/05/2009

« Puissent nos petits-enfants ne jamais nous demander : « Dis, c’était quoi la Sécu ? » Dans une « lettre à la génération 2025, Didier Tabuteau, notamment responsable de la chaire Santé de Sciences Po, insiste sur l’indispensable refondation de notre système de santé si nous voulons échapper à ce qu’il considère comme le scénario catastrophe : notre système solidaire et libéral cédant la place à un système d’autant plus contraignant qu’il serait mercantile. Un quart de la population ne serait pas ou mal couvert, faute de pouvoir accéder à des « contrats d’assurance trois étoiles ».

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte