Sécu : l’Assurance Maladie recommande 2,48 milliards d’économies en 2014

Publié le 09/07/2013

Dans un rapport rendu public ce mardi, l’Assurance Maladie suggère plusieurs axes de réformes au gouvernement permettant d’économiser jusqu’à 2,48 milliards d’euros pour le budget 2014 de la Sécurité sociale. Concernant les généralistes, la CNAMTS propose de renforcer les outils d’aide à la décision des médecins pour la prescription dans le répertoire en faisant évoluer le référentiel de certification de la HAS pour les LAP (logiciels d’aide à la prescription). «Il faudrait que le cahier des charges des LAP prévoit que les logiciels intègrent le répertoire ANSM afin de signaler au médecin, comme c'est le cas pour les pharmaciens, que la molécule prescrite est ou non dans le répertoire et lui indiquer, dans une classe donnée, les différentes molécules dans le répertoire», peut-on lire dans le rapport. L’Assurance Maladie défend également la création d’une nouvelle option conventionnelle «pour expérimenter un indicateur global sur les prescriptions, ajusté en fonction de la patientèle». Et de préciser : « Cette option permettrait aux médecins de mieux arbitrer les aspects volume et coût de leur prescription, au-delà des indicateurs de prescription dans le répertoire par classe de médicament actuellement intégrés au ROSP». Le nouvel indicateur global tiendrait compte de la structure de la patientèle (âge, pathologie...) hors pathologie rare et médicaments onéreux ; en fonction du taux d’atteinte des objectifs, le médecin bénéficierait ainsi d’une rémunération supplémentaire permettant de financer des investissements du cabinet utiles aux patients.


Source : legeneraliste.fr