Secteur optionnel : le SML se joint à la fronde

Publié le 03/11/2011

Après la CSMF et sa « branche spécialistes » l’UMESPE, c’est maintenant le SML qui hausse le ton sur le passage en force du secteur optionnel version Bertrand. Rappelons-le : selon un amendement gouvernemental au PLFSS, à défaut d’accord entre syndicats, caisses et complémentaires, sur ce nouveau secteur, les dépassements d’honoraires seraient limités à 50% du tarif opposable et plafonnés à 70% de l’activité, et réservés aux seuls spécialistes de plateaux techniques de secteur 2. Le SML parle de « diktat de la Mutualité » et qualifiencette proposition de loi de « discriminatoire, car excluant définitivement du secteur optionnel les praticiens du secteur 1 ».


Source : legeneraliste.fr